Humeur

Cicadas

 On les entend « cymbaliser » de toutes parts mais on ne les voit pas ! Il s’agit des … cigales !

Je ne suis pas rancunière, car en dépit du fait que je les traque depuis le début de l’été, afin de faire un cliché pour le blog, et qu à cette heure je suis toujours bredouille : je leur consacre un bel article !

Bredouille ? Enfin presque …J’ai tout de même trouvé une mue en parfait état et c’est déjà ça n’est-ce pas ?!

Ce qui rend la tâche ardue, c’est que ces demoiselles sont d’un naturel méfiant : elles cessent de chanter au moindre craquement. Sans doute m’ont-elles pris pour une fée ? On se console comme on peut…


 » Maintenant, j’ai le temps de vous parler de cette histoire de grillons. Ils cessent de grésiller quand une fée vient à passer. Je suppose que c’est parce qu’une fée est une sorte de reine pour eux, en tout cas c’est une chose beaucoup plus importante qu’un grillon ; aussi, chaque fois que vous vous promenez et que les grillons cessent de chanter, vous pouvez être sûrs qu’ils ont aperçu une fée. »Lewis CAROLL   

Laisser un commentaire