Non classé·voyage·week-end

L’île de Guernesey, sur les traces de Victor Hugo…

« Je dédie ce livre au rocher d’hospitalité et de liberté, à ce coin de vieille terre normande où vit le noble petit peuple de la mer, à l’île de Guernesey, sévère et douce, mon asile actuel, mon tombeau probable. »

Les travailleurs de la mer (1866) de Victor Hugo

Guernesey est la destination rêvée pour un court séjour. Île Anglo-Normande magnifique, j’avais envie de te visiter depuis longtemps. Séjournant en Bretagne pas très loin de Saint-Malo, nous avons pris la navette rapide « CONDOR » : le voyage de deux heures  est très agréable, le personnel naviguant serviable et aimable  (ce qui ne gâte rien).

Combinaison heureuse de paysages d’une beauté à couper le souffle : promenades revigorantes le long des sentiers de falaise, flâneries dans les paysages bucoliques de l’intérieur des terres ou détente totale sur de superbes plages, Guernesey vous propose une infinité de tableaux vivants.

Les habitants sont accueillants : nous trouvant manifestement dans la panade, un autochtone est venu spontanément nous voir afin de nous venir en aide (je trouve cela incroyable car de nos jours c’est hélas de plus en plus rare lol) !

Nous avons loué via booking, un hôtel situé à 10 minutes à pied du centre-ville de Saint-Pierre-Port, « le Marton Guest House ».  Entouré de jardins boisés, équipé d’une terrasse, vous pourrez vous y délasser. On y déguste le petit déj typiquement anglais, pour être honnête, ce n’est pas ce que j’ai préféré , je ne suis pas très haricots-saucisse le matin mais pour la beauté du geste j’ai immortalisé le festin ! Miam lol !

L’hôtel est surtout proche de « Hauteville », la maison de Victor Hugo : il y vécut près de 15 ans, cette maison est incroyable, l’âme de l’artiste l’a imprégnée, c’est tangible. Tout est d’époque, on peut y admirer des fabrications de l’écrivain : il était fan de coffres en bois, il détourna l’objet pendant ses années d’exil et en décora son intérieur.

Une visite en Français vous sera proposée par la Mairie de Paris (propriétaire du lieu depuis que les héritiers de Victor Hugo en firent don à la ville de Paris). Visite recommandée aux amoureux de l’œuvre de l’écrivain, voyage dans le temps réussi ! 

Saint Peter Port, la capitale, est une ville portuaire pleine d’animation, une mosaïque étonnante de styles architecturaux témoignent d’un passé riche en rebondissements. Les rues sont propres, vous trouverez de nombreuses carteries et de gadgeterie.

s

guerneseyp.jpgCafés, restaurants et boutiques rivalisent d’élégance et de charme pour attirer les visiteurs ; et sur le port, les ferries attendent les passagers à mener aux îles voisines.

J’ai adoré l’ambiance surannée, c’est un dépaysement total, je souhaiterais y revenir plus longuement une autre fois. Cette île  prête à la réflexion et au romantisme !

Demandez ce qu’en pensent les habitués. Guernesey est un endroit unique, une communauté pleine de vie qui accueille les visiteurs à bras ouverts et laisse une impression inoubliable à tous ceux qui succombent à son charme.

26 réflexions au sujet de « L’île de Guernesey, sur les traces de Victor Hugo… »

  1. Depuis que j’ai lu « Le cercle littéraire des amateurs de patates » (que j’ai beaucoup aimé) qui décrit ces belles îles, je rêve de me perdre sur les îles anglo-normandes pour des instants paisibles. Merci pour ton récit qui donne envie.

  2. Etant moi même une amoureuse de la Bretagne, nous y sommes allés au moins 4 fois, j’adorerai visiter cette île, les photos sont superbes, ça donne vraiment envie …. à visiter lorsque nous y retournerons…
    Bisous et bon week-end

  3. Je ne connaissais pas du tout cette île, mais ça a l’air charmant et plein de belles découvertes ! La gentillesse des gens fait envie 😉 comme tu le dis ça a tendance à se faire plutôt rare, alors il faut en profiter quand on trouve un lieu comme celui-ci ^^ merci pour la découverte !

  4. Tu me rappelles cruellement qu’habitant en Bretagne depuis plus de 20 ans, je n’ai jamais pris le temps d’aller visiter les îles Anglo-Normandes. Une lacune à combler, même si le petit déjeuner anglais ne me fait pas envie non plus.
    Bises et bon weekend !

    1. Oui il faut vite combler cette lacune 😉 Je suis venue du sud pour le faire alors tu n’as aucune excuse !!!!! Sinon concernant le petit dej, je me suis vengée sur les scones qui avec la crème et la confiture m’ont fait oublié la saucisse matinale ! la bizzz fil

Laisser un commentaire