Non classé

Ballade Piémontaise automnale

« « Les Alpes c’est un pays profond où le ciel, fatigué d’être bleu s’est allongé sur la montagne. »

C’est avec la team quasi complète (nos 2 familles, l’aînée de Céline en moins) que nous sommes partis quelques jours dans le Piémont pour profiter du beau temps et de l’automne.

Il s’agit d’un joli village de montagne médiéval nommé Dronero qui se trouve non loin de Cuneo et de Turin.

Cela fait plusieurs fois que l’on s’y rend en famille car c’est à moins de 4 heures de la maison, que la nature y est somptueuse ( mercantour/vallée des merveilles/vallée de la Maïre), que l’on y mange super bien (pour 3 fois rien/par rapport aux tarifs parisiens et de la Côte d’Azur), et que l’on y dort bien : idéal pour se ressourcer.

Généralement on réserve nos chambres dans un « agriturismo » sur place : il s’agit de chambres à la ferme. Le plus souvent, le petit déjeuner et les repas sont bio, et la location des chambres moins onéreuse. L’intérêt principal de ce choix est de rencontrer des locaux, souvent passionnés par leur métier et leur région, et qui vous donnent de bons tuyaux (que l’on ne saurait trouver dans l’hôtellerie traditionnelle). Avec les enfants c’est plus tranquille aussi, en plus il y a souvent de grands espaces et des animaux, le top !

Une petite halte à Cuneo  (Cuni) vous permettra de vous restaurer, de faire du shopping si le cœur vous en dit (jour de marché : le mardi + marchés à thème tout au long de l’année, se renseigner auprès de l’office du tourisme), et surtout de visiter cette très belle ville en forme de triangle construite d’après un damier : amoureux d’architecture vous adorerez musarder dans ses rues (centre historique, place Galimberti, cathédrale Nostra Signora del Bosco…).

Quant à Dronero, c’est une coquette petite ville pleine d’atouts : vous pourrez y visiter le Pont du diable (médiéval), son moulin, son théâtre et vous promener dans ses rues soignées et décorées avec amour par ses habitants. Les commerces y sont très sympathiques, et il y a fort à parier que vous repartirez avec quelques victuailles (fromages, pâtisseries, charcuterie…) et peut-être une paire de chaussures et/ ou un sac !

Ici, l’attraction principale reste la nature, et vous n’avez pas besoin d’aller bien loin pour rejoindre un sentier ou  vous retrouver à  l’orée d’une forêt. En cette période de l’année c’est absolument magique, la nature se pare de teintes flamboyantes et nous livre ses derniers trésors (on a pu ramasser des mûres, des noix et des châtaignes).

Nous avons côtoyé des chevaux, des vaches lol, et avons eu la chance d’apercevoir des biches !

Pour pique-niquer, l’endroit est idéal, car on y trouve ça et là des tables de pique-nique, des points d’eau potable et bien souvent des barbecues ainsi que des poubelles (à reproduire dans nos nombreuses régions en France).

Toutes les ballades en montagne ou en forêt sont sensationnelles, cependant si vous avez des (jeunes) enfants, je vous recommanderais de visiter la réserve naturelle  « Ciciu (zizi) vagando del Villar », nommée ainsi en raison de formations géologiques aux formes évocatrices ! Quand ils s’adressent aux enfants, ils parlent du village des schtroumphs,,   et les roches deviennent des maisons-champignon lol ! L’intérêt c’est qu’il y a un circuit court pour les enfants (20 mn), et un circuit beaucoup plus long pour les marcheurs plus chevronnés. Sur place il y a également un restaurant, de vastes pelouses et des jeux pour enfants (balançoires, tape-cul…), tout le monde y trouve son compte.

Une dernière chose à noter, il s’agit d’un de ces derniers coins éculés où l’ on trouve encore des tourniquets, tape-culs et autres balançoire qui montent jusqu’au cieux (jeux interdits à présent, jugés trop dangereux !), une découverte pour nos chérubins qui n’ont plus le droit de risquer de s’égratigner les genoux !

« Si vous n’escaladez pas de montagnes, vous ne profiterez jamais de la vue. » Pablo Neruda

39 réflexions au sujet de « Ballade Piémontaise automnale »

  1. C’est tres chouette et avec ces couleurs automnales c’est superbe! Ahh les tourniquets de notre enfance! Ici il y en a un dans le parc a cote de chez moi mais c’est plus une espece de plateforme tournante avec un banc et une rambarde. C’est moins drole aujourd’hui…

          1. Ça marche aussi en inversant le loup et le petit Chaperon rouge.
            C’est l’émotion qui te fait bégayer ? Qu’est ce que ça va être quand tu verras l’épisode suivant, avec ma version de la fameuse feuille de vigne ! 😉 Sauf qu’il n’y a pas de vigne à Brocéliande…

              1. Une feuille de chêne ? Mais c’est encore trop grand ! Moi Je travaille avec de la fougère ! 😀 Oui, je sais, je suis un véritable bourreau avec Laetitia, mais le résultat photographique est intéressant. 😉
                Par contre, nous n’avons ni bu ni fumé la fougère…

    1. C’est vraiment inspirant, tous les sens sont à la fête, le craquement des feuilles, l’odeur et le toucher de la mousse, sans parler de la palette incroyable des tons chauds ! bonne journée, merci pour ton passage : )

Laisser un commentaire