bien-être

Ho’oponopono : cette année on met le turbo !

« Nous avons le choix de nourrir le positif en nous ou de nourrir le négatif, le plus fort est celui que l’on nourrit le plus. »

I AM SORRY

PLEASE FORGIVE ME

THANK YOU

I LOVE YOU

 C’est en cherchant des cadeaux de Noël que je suis tombée sur cet ouvrage Du Docteur Luc Bodin : « Ho’oponopono nouveau », et ainsi sans le savoir je me suis fait à moi même le plus beau des présents ; l’année commençant je tiens à partager  cette découverte avec un maximum de personnes, en retour de gratitude.

J’avais vaguement entendu parler de ce trésor de sagesse Hawaïenne ancestrale sans vraiment approfondir : je pensais sans doute qu’il était plus question de folklore, que d’une méthode universelle de développement personnel et de de guérison au sens large !  Ho’oponopono signifie en hawaïen : rendre droit, rectifier, corriger.

Il s’agit grâce à un procédé très simple qui consiste à dire en conscience : « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime » tout en focalisant sur un/des problème(s) précis rencontré(s), de s’affranchir de nos blocages. Il peut s’agir de schéma(s) très ancien(s)  ou récent(s), et ce dans tous les domaines de notre existence.

Nul besoin de se triturer la tête et de perdre des années/des heures précieuses en analyse à se lamenter et ou à se victimiser, nul besoin de rechercher la cause exacte du problème : il s’agit de formuler votre demande suivie de la formule magique sus-citée.

Selon cette très belle tradition, nous sommes tous responsables (et non coupable c’est important), de ce que l’on  vit : à commencer par notre environnement immédiat, nos conditions de vie, du plus petit détail aux axes majeurs de nos existences. Ainsi nous serions co-créateurs de notre espace de vie, du climat, des politiques menées, des belles choses de ce monde comme de la misère et de l’injustice qui y règnent !

En fait nous attirons à nous ce que nous sommes, c’est à dire que si nous ne sommes pas en paix à l’intérieur de nous même, que nous sommes stressés et tourmentés (c’est souvent le cas), nous créons les conditions pour un monde insécure et malade. J’insiste, il n’est nullement question de nous culpabiliser (les politiques et les religions s’y emploient très bien afin de nous manipuler), mais de nous faire prendre conscience de notre potentiel et de nous responsabiliser. Il n’est pas question de bien et de mal, mais de comportement adéquat ou inadéquat, de pensée juste ou erronée.

Apprendre à s’accepter, à se soigner « soi m’aime » pour changer le cours des choses, et permettre l’émergence d’une société humanisée. « Commence par changer en toi ce que tu veux changer autour de toi. » Gandhi !

Le jour ou chacun s’aimera (d’amour pas d’ego), le monde recouvrira sa belle santé.

A titre d’exemple, la célèbre expérience du Docteur Hawaïen Ihaleakala Hew Len directeur à l’époque du département maladies mentales de l’hôpital d’Hawaï, un service alors en plein naufrage : toxicomanes, anciens détenus, malades mentaux s’y côtoyaient dans la désespérance la plus totale. Face à eux un personnel soignant se faisant de plus en plus rare, pour la plupart en dépression ou démissionnaires, car victimes de violences insupportables sur leur lieu de travail. Face à cette situation désastreuse le directeur décide d’appliquer depuis son bureau la méthode de ses ancêtres (Ho’oponopono), ce sans même visiter ses malades ! Petit à petit, le nombre des agressions, ainsi que les addictions ont diminué, le personnel est revenu travailler avec plaisir, et bon nombre de malades ont vu leur état de santé s’améliorer. Il s’agit là d’un miracle, le bon Docteur est parvenu a améliorer la situation du groupe d’individus dont il était responsable en acceptant et en soignant sa propre part d’ombre ; partant du postulat qu’il avait attiré cet état de fait en négligeant de commencer par s’occuper « de lui m’aime ».

Je vous engage vivement à faire vos propres recherches concernant les travaux du Docteur Ihaleakala Hew Len, et à vous intéresser à cette magnifique routine de transformation, il existe de nombreux ouvrages sur le sujet. L’ouvrage du Dr Bodin auquel je fais référence se trouve aux éditions Trédaniel : « Ho’oponopono nouveau ».

J’en profite pour vous renouveler tous mes vœux de « bonn’heures » pour la nouvelle année !

« Tout ce que vous faites a un impact, à vous de choisir quel impact vous voulez avoir. » Jane Goodall

 

 

24 réflexions au sujet de « Ho’oponopono : cette année on met le turbo ! »

  1. Coucou! C’est très intéressant, je ne connaissais pas cette philosophie de vie, mais ça me parle complètement. Ton article m’a donné envie d’en savoir plus, je pense que je vais acheter le livre. Merci pour ce joli partage, bisous 😚

    1. Oui c’est ça, il s’agit d’apprendre à s’aimer et à s’accepter vraiment, ainsi que nos parts d’ombre : c’est une forme d’écologie personnelle ! Mais si tu veux, tu peux aussi t’adresser à l’univers, aux anges, à tes guides, à Dieu suivant tes croyances ! Bisous, bonne soirée : )

  2. Hello,

    Tout ce que tu écris me parle carrément. <3
    Je suis intimement persuadée qu'en étant positif on attire les gens positifs et les choses positives.
    C'est un véritable état d'esprit qui rend la vie beaucoup plus douce et heureuse. <3
    Je vais essayer de trouver ce bouquin… je sens qu'il va me plaire <3
    Bises et bonne après-midi,

    Christèle

    1. Je suis en train de jouer le jeu à fond et j’ai déjà des résultats très concrets, je serais ravie si cela pouvait fonctionner avec toi et tout un tas de personnes ! On t’envoie nos meilleures vibes ! Aloha : )

  3. Appliquer à soi-même ce que l’on aimerais que les autres soient, c’est un état d’esprit radicalement différent de celui de nos « chers » (onéreux) élus : « Faites ce que je dis et non pas ce que je fais »… 😉
    Ok, je suis un peu excessif et tous nos politiques ne sont pas aussi égoïstes. 😀
    Bises !

    1. No comment lol ! J’ai décidé d’arrêter de râler histoire de donne plus de force et de valeur aux choses positives et de ne pas gaspiller inutilement mon énergie 👩‍🎤 ! Mais je ne suis pas la Joconde, I’m aware 😅😉😘

          1. L’important c’est d’y croire et je te souhaite de la bonne humeur pour toute l’année.
            Après, râler n’est pas forcément négatif. L’histoire montre que l’esprit de révolte a souvent fait évoluer des situations « perfectibles ».
            Le contentement est le début de la médiocrité…

            1. Tu me fais les même réponses que tous les individus mâles autour de moi lol ! Le lâcher prise n’a rien à voir avec de la faiblesse ou de l’ignorance c’est tout le contraire ; ) Oui je sais je parle Chinois là ..!

Laisser un commentaire