Interview·nature

Sonia Copeland Bloom : Interview d’une auteure de livres pour enfants

« La plus petite chose dotée de sens a plus de valeur dans une vie que la plus grande chose si elle en est dénuée. » Carl Gustav Jung

orlando8.jpg

Si il est des rencontres sympathiques, Sonia Copeland Bloom en fait définitivement partie. Sonia est auteure de livres pédagogiques pour enfants, son univers : la Nature et les insectes, cette passion partagée nous a heureusement réunies. Plusieurs de ses ouvrages sont des best sellers outre-manche. Journaliste, professeur de langues, aventurière et maman de 2 grands enfants (Samantha et Orlando), l’extravagante Lady a des choses à  nous dire  et tant à partager !

Loufox In Love : -« Pouvez vous nous raconter votre parcours ? »

Sonia Copeland Bloom : -« Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours voulu écrire – et l’idée de devenir journaliste me semblait être un bon moyen de m’y prendre à ce moment là. J’ai obtenu une place dans mon journal local en tant que stagiaire pour une formation du NUJ (Syndicat national des journalistes). Après cette formation, je me suis rendue en Espagne – et je me suis organisée une aventure – j’ai acheté un âne après avoir donné des cours d’anglais à Séville. J’ai acheté cet âne nommé Florio à des gitans, et je suis montée sur son dos à travers les montagnes, pour parcourir 100 km entre Séville et Malaga. C’est dans cette dernière ville que j’ai fait connaissance d’une famille espagnole, avec qui je suis restée en contact. Je suis ensuite devenue responsable de l’information du Bureau Central de l’Information en tant que rédacteur en chef de leurs magazines étrangers sur la Grande-Bretagne. »

 LIL : -« Qu’est-ce qui vous a motivé à écrire des livres pour enfants ? »

Sonia : -« Lorsque j’ai pris ma retraite après 35 ans d’enseignement  dans une école de langues à Canterbury, j’ai suivi un cours de création littéraire qui m’a  donné le courage de mettre fin à ma carrière dans le journalisme, et de commencer à écrire de manière créative. J’ai toujours aimé les animaux et de retour de mes vacances en Espagne, j’ai trouvé une petite chenille hérissée plutôt laide que j’ai ramenée à la maison et que j’ai soignée. Après des semaines passées dans un bol dans mon salon, où elle ne mangeait ni ne buvait rien, la chenille est devenue  chrysalide. Elle est restée dans le bol pendant encore plusieurs semaines, puis un jour j’ai découvert un merveilleux papillon brun et doré. J’ai pensé que c’était l’événement miraculeux le plus proche auquel je n’avais jamais assisté, et que tous les enfants devraient également vivre cette expérience incroyable. Cette transformation est encore aujourd’hui considérée comme l’un des plus grands exploits de la nature – car en attendant de «faire son apparition» en tant que papillon, la chenille demeure à l’étroit dans sa chrysalide. Avant de devenir un beau papillon de jour ou de nuit, elle doit encore durement lutter pour sortir de sa chrysalide.

P1030856.jpg

Je souhaitais que les enfants en sachent plus sur ce «miracle». J’ai ensuite écrit l’histoire d’une chenille que j’ai appelée Crystal et qui est devenue un papillon, en  anthropomorphisant les personnages  d’insectes pour que les enfants se passionnent à leur sujet, et tachent de les retrouver dans les jardins ou à la campagne.  Je les ai écrites comme des ouvrages de fiction afin que mes jeunes lecteurs puissent en même temps apprendre certains des faits les plus fascinants à propos des insectes. Trop de gens ne s’intéressent pas aux « bestioles » – ces minuscules créatures qui mènent des vies  très occupées tout prés de nous – ; et ce alors même que nous dépendons totalement du travail des insectes -qui représentent au passage 80% de tous les êtres vivants sur Terre-, pour maintenir notre planète en marche. Ainsi la vie sur terre est possible grâce aux insectes – nous dépendons d’eux pour tout ce qui pousse sur terre : plantes, arbustes, arbres, etc, et donc pour toute notre nourriture et pour beaucoup d’autres choses. »

LIL : -« Que pensez vous de la relation qu’ont les enfants avec la Nature nos jours ? »

Sonia : -« Malheureusement, aujourd’hui beaucoup d’enfants passent trop de temps devant les écrans : quelque chose comme 7 heures par jour ou plus, ainsi apprendre des choses sur la nature ou jouer dehors est devenu une activité peu pratiquée. Ces petites créatures de jardin -si petites, si apparemment insignifiantes sont pourtant beaucoup plus importantes pour la santé de la planète que les êtres humains qui trop souvent la blessent : nous sommes un peu moins de 8 milliards d’êtres humains qui dévorent la planète et mettent en danger sa survie. »

LIL : -« Pouvez vous nous parler de vos livres ? »

Sonia : -« Soutenue par la  « Amateur Entomological Society » (Société d’Entomologie Amateur), spécialisée dans les insectes et encourageant ses membres débutants à devenir entomologistes, j’ai achevé six livres de la série Tales & Truths about Garden Minibeasts – chacun anthropomorphisant (ou humanisant) une créature de jardin familière, comme : un coléoptère, un cloporte, une chenille qui se transforme en papillon, un ver, une limace et une coccinelle. J’ai ensuite reçu une subvention pour en faire une série télévisée pour enfants. Les livres sont disponibles sur Internet sous la rubrique Amateur Entomologist Society mais ne sont malheureusement pas disponibles dans une autre langue que l’Anglais – et le nombre de livres disponibles diminue rapidement. »

orlando7.jpg

*Orlando Bloom a pris à sa charge l’édition d’un des livres de la collection.

*Voici le lien pour tacher de vous procurer ses ouvrages : www.amentsoc.org ou www.amazon.co.uk, ou www.butterfly-conservation.org ou www.earthwormsoc.org.uk ou www. conchsoc.org

Si vous vous rendez à Londres, vous avez des chances de vous les procurer au National History Museum ; si vous allez à Oxford, vous devriez les trouver au Museum of Natural History.

LIL : « Vous dites que vous avez des projets de production d’une série de dessins animés pour la télé intitulée « Bugglebury », pouvez vous nous en dire plus ? »

Sonia :-« Créer un dessin animé afin de produire une série télévisée est une aventure très difficile et compliquée… .. Cela m’a pris environ 7 ans – mais nous progressons et la série en cours de création bénéficie du soutien de nombreux entomologistes et d’ éminents intervenants : nous poursuivons donc le travail de préparation des personnages et des scénarios pour l’animation. »

orlando45

LIL :-« Quel est votre projet d’avenir ? Si vous aviez un vœu lequel serait-il ? »

Sonia : -« Mon plan pour l’avenir – si la série réussit, est d’y travailler en tant que consultante sur tous les aspects du projet.  J’écris également un livre sur la série. Mon souhait est que la série connaisse un tel succès qu’elle puisse changer la vie des enfants et leur ouvrir les yeux sur les merveilles de la Nature et de la faune sur la Terre. »

LIL : »Pourquoi êtes vous si passionnée d’entomologie ? Quel est votre insecte/personnage préféré ? »

orlando2

Sonia : -« Tous les insectes et même les invertébrés (animaux sans colonne vertébrale) sont si incroyables une fois que vous commencez à les étudier : tous si différents, si travailleurs et si beaux avec des vies fascinantes – je n’ai pas de favori. Je les aime tous – sauf le petit pourcentage qui fait du mal. Bien sûr, nous savons tous que les moustiques sont nuisibles – ce que la plupart d’entre nous ignorons, c’est qu’il existe 2 000 types de moustiques et que deux types seulement causent le plus de dégâts. La plupart des petites bêtes sont vitales pour la chaîne alimentaire : elles constituent un aliment essentiel pour les oiseaux, etc. Je pense que toute chose dans notre monde a un rôle important à jouer d’une manière ou d’une autre. Je veux simplement encourager les enfants à sortir et à profiter de la Nature pour voir ce qu’il y a à faire – ce n’est pas seulement incroyablement beau dans l’ensemble – mais c’est la meilleure chose que notre monde puisse nous offrir à tous. J’espère juste que ma série incitera les enfants à apprécier le monde naturel et à se rendre compte qu’il leur appartient de faire ce qu’ils peuvent en grandissant pour le soigner – s’ils veulent qu’il survive! »

orlando3.jpg

« You can transform yourself but insects will always do it better. »


 

LIL : – » Could you tell us more about your background ? »

Sonia : – » From a young age I always wanted to write – and the idea of being a journalist seemed when I was young, a good way to go about it.  I secured a place on my local newspaper as a trainee for an NUJ training  (National Union of Journalists) and after doing the training, went to Spain – and organised an adventure for myself – by buying a donkey after completing an English course in Seville.  I bought a donkey from some gypsies and rode  the donkey  (called Florio)  across the mountains for the 100 mile journey from Sevilla to Malaga where I had become close to a Spanish family – who I am still in touch with.  I then became an Information Officer for the Central Office of Information as editor of their overseas magazines about Britain. »

LIL : -« What was your initial motivation to start writing books for kids ? »

Sonia : -« After retiring from 35 years of running a language school in Canterbury, I took a Creative Writing Course which encouraged me to end my career in journalism and start writing creatively.  I had always loved animals and after a holiday in Spain, found a  small rather ugly little bristly caterpillar  which I took home and looked after.  After weeks keeping it in a bowl in my lounge at home, where it neither ate or drank anything,  the caterpillar turned into a chrysalis.  It was in the bowl  for several more weeks, and then one day, I found it had emerged as a wonderful gold and brown butterfly.    I felt this was the nearest thing I had ever witnessed to a miracle and felt that all children should also have this amazing experience that is still today considered one of nature’s greatest feats – for, while waiting to ‘emerge’ as a butterfly, a caterpillar is mashed up inside the chrysalis before shaping up as a beautiful butterfly or moth and before it has the hard struggle to emerge out of its chrysalis.

Because I wanted children to know more about this ‘miracle,’  I  then wrote a story about a caterpillar I called Crystal who turned into a butterfly, anthropomorphising the insect characters so children could read exciting stories about them, as well as finding them in their own gardens or nearby countrywide.  But I wrote them as fact/fiction books so that my young readers could,  at the same time,  learn some of the most fascinating facts about insects.  Too many people take no interest in minibeasts  – the tiny creates that lead busy lives so close to us  – even though we totally depend on the work of insects, which represent 80% of all living things on earth, to keep our planet going.  Ie it’s because of insects that life on earth exists – we depend on them for everything that grows on earth – plants, bushes, trees etc. and therefore for all our food and most other things in our lives. »

LIL :-« What do you think about the relashionship between kids and Nature those days ? »

Sonia : -« Unfortunately, today too many children spend so much time in front of screens, something like 7 hours a day or more, that learning about nature and playing outside has become something that children spend too little time doing.  These garden creatures – so small, so seemingly insignificant, are far more important to the planet’s wellness and survival, than human beings – who, in some cases, seem to be doing harm to our planet – as there at now something like 8 billion human beings who are devouring too much from our planet for its future survival. »

LIL : -« Can you tell us about your books ? »

Sonia : -« Backed by the Amateur Entomological Society, which is a Society specialising in insects and also encourages its junior members to become entomologists, I completed six books in the series Tales & Truths about Garden Minibeasts – each one anthropomorphising  (or humanizing) a familiar garden creature – not only insects, but about a beetle, a woodlouse, a caterpillar which turns into a butterfly, a worm, a slug and a ladybird.   I then received a grant to help turn these into a TV  series for children.  They are available on the internet under the Amateur Entomologist Society but unfortunately they are not available in any other language but English – and the numbers of the books available are diminishing fast. »

LIL : -« So you have some plans to produce  TV animated series called « Bugglebury », can you tell us more ? »

Sonia : -« Getting a series animated for a TV Series is a very difficult hard journey… ..so far its taken me about 7 years – but its moving forward and the Series being created is backed by many prominent entomologists and animators,  so we continue with the  hard work of preparing the characters and storylines and so on,  for animation. »

LIL : -« What are your plans for the future ? If you had a wish ?

Sonia : -« My plans for the future – if the series becomes made and successful, is to work at it as a consultant on all aspects of the Series and I am also writing a book about the Series.   My wish is for the Series to be so successful that it will change the lives of children and open their eyes to the wonders of nature and wildlife on Earth. »

LIL : -« Why are you so interested about entomology ? What is your favorite insect/protagonist ? »

Sonia :-« All insects and indeed invertebrates  (animals without a backbone) are so incredible once you start to study them, all so different, so hard-working for us and so beautiful with fascinating lives – I don’t have a favourite.  I like them all – except the small % that do do harm.  Yes of course we all know that mosquitoes are harmful – what most of us are not aware of is that there are 2000 types of mosquitoes and only two sorts are those that do a lot of harm.  Most of them are vital for the food chain – making essential food for birds etc.  I believe that everything in our world has an important role in one way or another – even if it’s just as part of the food chain.  I just want to encourage children to go out and enjoy Nature and see what’s out there – its not only stunningly beautiful in the main – but the best thing our world as to offer us all.    I just hope my Series will help encourage children to appreciate the natural world and to realise that it’s up to them to do what they can as they grow up  to look after it – if they want it to survive! »

Here is the link to get your books : www.amentsoc.org ou www.amazon.co.uk, ou www.butterfly-conservation.org ou www.earthwormsoc.org.uk ou www. conchsoc.org

 

31 réflexions au sujet de « Sonia Copeland Bloom : Interview d’une auteure de livres pour enfants »

  1. A wonderful interview. I enjoyed reading this post, very inspiring, my dear friend.
    Sonia rode a donkey between Seville and Malaga, that is a great adventure. I agree, kids are spending too much time on smart phone and computers they are not connecting with nature.
    Thank you so much Sonia for your great effort.

    1. Tu as raison dans l’absolu, mais ce n’est pas si facile, je rencontre moi-même beaucoup de difficultés pour décrocher mon fils de ses jeux virtuels, impossible de le faire lire (ce n’est pas faute de lui avoir offert et lu tout un tas de bouquins pour enfants quand il était petit)… Heureusement il pratique le fun board et est très proche de la mer. Avec ma fille c’est différent ouf, elle aime lire : ) Je transmettrai tes gentilles remarques à Sonia ; )

  2. Tout ce qui contribue à rapprocher l’homme de la Nature ne peut qu’être salué. Ceci dit, il y a un certain nombre d’insectes dont je n’apprécie pas de me rapprocher (moustiques, frelons…).
    Bisous et belle fin de journée ! 🐛🐜🐝🐞🕷

    1. Oui je crois que sur ce point on est tous d’accord, je ne connais personne qui ne soit fan de frelons ou de moustiques 😳 Belle soirée, je te souhaite tout un tas de lucioles 💡pour éclairer tes soirées d’été, des papillons🦋, des coccinelles 🐞 ainsi qu’un petit grillon 🦗de maison 😘

  3. Elles sont vitales ces petites bêtes pour que notre planète fonctionne !
    En espérant que la série de Sonia puisse intéresser les futures générations et les inciter à prendre le relais pour prendre soin de la faune et la flore !
    Bisous les filles !

  4. si j’ai décidé de créer un blog pour mes photos, c’est avant tout pour mes petits-fils et le plus âgé, du haut de ses 4 ans et demi ne manque jamais de me signaler un papillon ou tout autre bestiole quand je le rejoins chez lui dans le 04 à quelques 620 km de chez moi……à peu près une semaine par mois….et c’est la semaine prochaine! youpi!
    merci vraiment pour cet interview car je kiffe cette dame! <3
    bisous les filles!

    1. Oui Malyloup on est bien d’accord sur bien des points ! Sonia est une très belle personne en effet : ) Je suis persuadée que l’on sauvera le monde en faisant en sorte que chacun retrouve sa capacité à s’émerveiller du miracle continu qu’est la vie sous toutes ses formes !!!

  5. Je suis bien d’accord avec la maman d’Orlando 😊
    Si je publie des photos de nature, c’est avant tout pour mes petits-fils….et le plus grand âgé de 4 ans et demi ne manque jamais de me signaler un papillon ou un insecte en disant « vite, vite, il est là! prends une photo mamyloup! »
    Nombre de mes photos sont donc prises en sa compagnie quand je le rejoins chez lui dans le 04 à 620km de chez moi….à peu près une semaine par mois 😉
    Et c’est la semaine prochaine! Youpi!
    Merci vraiment pour cet interview car je kiffe cette dame!
    Bisous les filles

  6. Bel interview d’une autre passionnée des insectes ! Les enfants adorent les insectes, ces livres doivent les initier à la vie sur terre qu’ils peuvent voir facilement lorsqu’ils se promènent . Bisous à vous 2

    1. Oui c’est exactement ça, tout faire pour les ramener à la vraie vie, pour les ramener sur terre et les inciter à prendre soin de la planète 🐝🦗🐛🐞🦋🐜🌎 Belle journée Cat 😘

Laisser un commentaire