déco·Home·Tuto-Créa

Oiseau de paradis : un DIY suspendu

« Have you ever observed a humming-bird moving about in an aerial dance among the flowers a living prismatic gem… It is a creature of such a fairy-like lovelyness as to mock all description. » W.H Hudson

Chose promise chose due, voici un nouveau DIY (2 en 1) sur le thème déco trop’icale ; )

Il s’agit de 2 mobiles ornés chacun d’un oiseau de paradis : un toucan pour l’un et un genre de colibri rouge pour l’autre ; j’ai utilisé deux techniques différentes pour chacun.

Alors vous êtes plutôt colibri ou toucan ?

Vous pouvez envisager ces DIY en déco chez vous ou pour un fête à thème ambiance des îles.

Fournitures pour la suspension toucan :

  • une suspension en métal toute faite, avec (+ bougie) ou sans bougeoir (Casa)
  • feutrine noire, blanche, jaune (chute), orange (chute) et bleu lagon (chute)
  • 4 feuilles exotiques avec tiges synthétiques de 2 sortes
  • fil + aiguille, colle tissu, coton
  • un bout de ficelle ou un joli ruban pour suspendre l’objet + 1 pour accrocher l’oiseau

*Vous aurez éventuellement besoin d’une imprimante

Étapes :

-Dessiner sur 1 feuille de papier la silhouette d’un toucan d’environ 20 cm (faire en fonction de votre support) /ou imprimer puis reporter les contours de la bête sur 1 feuille ; découper l’oiseau.

pelican11

-A l’aide de ce patron, reporter 2 X cette silhouette sur la feutrine noire. Ensuite, découper 2 formes en gouttes d’eau allongée dans la feutrine blanche pour la tête et le ventre ; procéder pareil pour le bec et les yeux.

pelican12

-Coller chaque partie colorée et blanche sur chaque silhouette noire, laisser sécher.

-A présent, il s’agit de coudre ensemble, bord à bord les 2 parties de l’oiseau. Commencer par la tête, au fur et à mesure que vous progressez, introduire des petits bouts de coton à l’intérieur de l’ouvrage afin de donner du relief à l’animal.

pelican13

 

-A l’aide d’une grosse aiguille faire passer dans le crâne de l’animal une ficelle pour pouvoir le suspendre. Accrocher le toucan au mobile à la bonne hauteur.

-Enrouler vos 2 paires de feuilles exotiques sur le support en métal, déposer éventuellement une petite bougie turquoise si il y a un bougeoir sur le support (attention à ce que que l’oiseau et la bougie soient à distance respectable si vous avez l’intention d’allumer la bougie, à surveiller quoiqu’il en soit !)

Fournitures pour la suspension « Colibri » :

 

pelican8-1209200875-1541972826495.jpg

  • un anneau en métal d’environ 20 cm
  • un oiseau de paradis « en faux et en plumes »
  • des feuilles de papier Canson dans les tons de vert (au moins 3 différents)
  • du fil de métal vert très fin
  • du scotch transparent , un bout de ficelle ou de ruban

* Vous aurez besoin d’une imprimante

Étapes :

-Rechercher sur internet des formes de feuilles exotiques à imprimer d’environ 4 , 6 et 8 cm. Imprimer sur vos différents fonds verts et découper chaque feuille : il en faut une douzaine.

pelican10.jpg

-Couper autant de sections de fils de métal verts que de feuilles. Coller une section de fil de fer par feuille du sommet à la base, à la manière d’une nervure centrale avec le scotch, laisser dépasser la partie en trop (cela va vous servir d’attache).

pelican9.jpg

-Positionner harmonieusement les feuilles sur le cercle de fer en alternant les tailles et les couleurs : pour ce faire, entortiller les sections de fer qui dépassent de chaque feuille autour du support.

-Lorsque vous êtes satisfait(e) du résultat, vous n’avez plus qu’à positionner l’oiseau en usant de la même technique -si ce dernier n’a pas d’attaches prévues, entortiller du fil de fer sur ses pattes -.

-Passer un joli cordon au dessus de la tête de l’oiseau sur le cerceau afin de pouvoir suspendre le mobile, c’est fini ! Aloha : )

« Au plus fort de l’orage,il y a toujours un oiseau pour nous rassurer. C’est l’oiseau inconnu, il chante avant de s’envoler. » René Char

pelican2

 

24 réflexions au sujet de « Oiseau de paradis : un DIY suspendu »

            1. Il est bon mais il est mieux dans son zoo (c’est pour la rime, en vrai il est mieux en liberté ; ) car question chant, ça ressemble plus à un engin de chantier qu’à une mélodie sylvestre lol !

  1. Magnifique Toucan et pourtant La légende, la part du colibri me plait énormément. Tu dois la connaître :

    « Un jour, dit La légende, il y a eu un énorme incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et aterrés observaient impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé, dit: Colibri! Tu n’es pas fou? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu?
    Je sais, répond le colibri, mais je fais ma part… »
    Bisous.

    1. Oui je connais en référence à ce cher Pierre Rabhi 🐧🔥💧💚 Je suis d’accord avec tout cela Cat, apportons tous notre modeste contribution, tous ensembles on est puissant pour renverser la vapeur, si je puis m’exprimer ainsi 😉💪🏻🙏🏻😘❤️

    1. Merci Colibri, hélas je n’accède pas à ton lien et je ne devine pas de quel titre il s’agit ?! C’est quoi c’est quoi c’est quoi ? Bisous !

Laisser un commentaire