voyage

Road trip dans le sud-est Américain (suite)

Troisième étape : de la Louisiane au Texas

« Le jazz New Orleans fait toujours inexplicablement raisonner quelque chose en moi. C’est comme prendre un bain de miel. » Woody Allen

Nous voilà enfin rendus en Louisiane. Nous décidons de passer deux jours à New Orleans alias « Big easy », « Nola (New Orleans Louisiana), ou encore « Crescent city » (pour sa forme de croissant), berceau du jazz et ancienne colonie Française : un joyeux métissage de culture Africaine, Américaine et Française, on ne pouvait vraiment pas passer à côté ! Aussi capitale du « Mardi Gras » (et de la fête), ici cette fête costumée dure un mois et tient lieu de véritable institution (à visiter : le « Mardi Gras museum ») .

Nous sommes tout d’abord allé à la rencontre du fameux « French quarter », à savoir « le Vieux Carré » qui est aussi le centre historique de la cité. Flâner dans « Bourbon street », une rue haute en couleurs et en notes Jazzy s’impose, surtout si vous cherchez un endroit pour déjeuner, dîner ou boire un verre en musique live. Ici on mange « cajun » (cadien : un mélange d’influences Française, Espagnole, Africaine et Amérindienne), et on boit plutôt des cocktails forts ; ) Cette fois-ci je me suis contentée de goûter aux beignets et à une de leur bière locale (c’est qu’au fil du voyage on a de moins en moins faim) !

Pensez à contempler « Labranche buiding » sur « Royal Street », un des bâtiments le plus photographié de la ville pour son style hispanique, notamment ses balcons typiques en fer forgé.

Ne manquez pas de pousser la ballade jusqu’à « Jackson Square » et d’admirer l’immense « Cathédrale Saint-Louis » qui ressemble à s’y méprendre au château de Cendrillon.

Un peu plus loin au sud-ouest du carré Français, se trouve « Garden district », le quartier chic de la ville, lieu de villégiature de quelques stars Hollywoodiennes, comme on les comprends ! On passe sans transition d’un quartier populaire et bigarré à une zone résidentielle somptueuse bordée de vieux chênes et de magnifiques maisons de style Victorien et colonial. A noter, il y a un coté Français et un coté Anglais, trace de la présence tantôt Américaine, tantôt Française. En se promenant ça et là on à l’impression de faire un bond en arrière dans le temps et de vivre quelque chose de tout à fait spécial. C’est ici que se trouve le fameux cimetière « Lafayette » datant de 1833, et réputé pour figurer parmi les lieux les plus hantés des États-Unis ça fait froid dans le dos !

Pour faire cette visite vous pouvez emprunter le tramway kaki (les tramways sont gratuits) datant de 1835 qui intensifiera l’impression de saut en arrière dans le temps, et vous fera immanquablement penser à la pièce de théâtre (ou au film d’Elia Kazan) : « Un tramway nommé désir » de Tennesssee Williams.

Pour assister à un superbe coucher du soleil la promenade « Moonwalk » le long du Missisipi s’impose, d’ici vous pouvez embarquer sur un des steamboats de la ville avec possibilité de déguster un repas typique tout en découvrant Nola depuis un autre point de vue.

En entrant ou en sortant de la ville, penser à visualiser le Mercedes-Benz Superdome pour son architecture et son gigantisme : il s’agit d’un stade de football Américain.

Hélas je n’ai pas eu le temps de visiter City Park, le musée du Vaudou, ni eu l’occasion d’assister à une messe en Gospel ; je n’ai fait que passer devant le club de Jazz « Preservation Hall » et j’ai seulement traversé « Art district ». Il va falloir que je retourne par ici aussi pour pallier ces impasses ; )

A la place, j’ai préféré faire un arrêt à « Bâton rouge » capitale de la Louisiane, honnêtement je n’ai pas pu m’attarder, cela explique certainement pourquoi cette ville ne m’a pas laissé une grande impression. Je me suis promené du coté du « State Capitol complex Area », un bâtiment administratif massif environné d’un très beau parc. J’ai contemplé l’hôtel Hilton datant de 1950 de style Art déco, soit dit en passant idéalement placé à coté du « Shaw Center for the Arts, du parc des expositions « River Center », et à quelques minutes à pied du « Louisiana Art and Science Museum ».

Enfin je tiens à signaler un arrêt déjeuner fort sympathique à Shrevport plus précisément à « the Bossier city », dans le quartier du « Boarwalk », le plus grand centre commercial en plein air de la région – 540 Boarwalk Blvd, Bossier City – un complexe à ciel ouvert comprenant une soixantaine de boutiques et restaurants le long de la « Red River ». Ne manquez pas de visiter l’énorme magasin de pêche, chasse et randonnée « Bass Pro Shops » absolument incroyable de par sa démesure et sa déco. Bien entendu je ne cautionne absolument pas la chasse (je suis végétarienne), mais il y a des tas d’articles pour les amoureux de la nature et le concept est assez fou.

Pour conclure notre passage en Louisiane, j’ai souhaité visiter une plantation, on a choisi « Evergreen Plantation », il s’agit d’une des plantations (de cannes à sucre) parmi les plus intactes. La maison principale de type créole est entourée d’un jardin à la Française, de garçonnières, de pigeonnières ; il y a une maison des esclaves, ainsi qu’une allée de 82 vieux chênes bordée de 22 cabines d’esclaves occupées jusqu’en 1947. C’est ici que Quentin Tarantino est venu tourner certaines scènes de « Django Unchained ». La jeune-femme qui nous a fait le guide à elle même eu un petit rôle dans ce film, et a su rendre la visite très vivante : on a même chanté façon Gospel en cheminant. C’était très sympa, ainsi on a appris plein de choses, notamment qu’il n’y avait pas que des esclaves de couleur mais aussi des blancs et que l’on était esclave de naissance, par le biais de la mère (elle même esclave). Que d’émotions !

Une grande dame avec un supplément d’âme cette Louisiane ! Elle vous met dans un drôle d’état : on ressent la langueur, la violence, le bonheur, on y danse, on a parfois mal au cœur pour toute cette sueur versée, ses sangs malmenés et puis cette chaleur : que de larmes égarées que de malheurs, mais toujours la musique et une farouche volonté de survivre, quelle joie de vivre !

La Louisiane vous l’aimerez ou vous la détesterez ce n’est pas une fille facile, mais jamais vous ne l’oublierez.

Texas on arrive !

« There’s certain things in life that I love. One is architecture, and music, culture, food, people. New Orleans has all of that. » Lenny Kravitz

27 réflexions au sujet de « Road trip dans le sud-est Américain (suite) »

  1. je suis très touchée par ce reportage et notamment par la vidéo…..oui, que de larmes et de sang…….
    il est vrai qu’en ce moment, je suis facilement bouleversée (et assez loin de l’ordi) car ma maman est gravement malade depuis début octobre…
    des gros bisous et merci pour cette évasion…..

    1. Je compatis et je t’envoie plein d’amour et de douceur ❤️❤️❤️ Il semblerait que ce soit une période difficile pour beaucoup de personnes, gageons que ce ne soit pas en vain. ❤️🙏🏻❤️😘😘

  2. coool la Nouvelle Orléans, j’aime le tramway gratuit, le building Labranche, French Quarter, c’est un bout de France, une ancienne colonie française !! merci pour le reportage et la vidéo !!!

    1. C’est assez bouleversant comme voyage, il y a tant de vestiges de l’histoire, une histoire pas si lointaine que ça… Ça donne à réfléchir 🤔 Bisous 😘

    1. Merci Mariana 😊 Il me semble que la magie est répartie un peu partout à la surface de notre précieux petit globe pour qui veut bien la voir 🙏🏻✨☀️🙂

  3. Un véritable enchantement, ce voyage. 🙂
    Ce pays est trop grand pour tout visiter dans un seul road-trip. N’aies aucun regret et savoures ce que tu as découvert. C’est déjà beaucoup. Ce sont des souvenirs pour la vie.
    Bisous, Natacha.

    1. Je sais bien et j’en suis très reconnaissante 😊 J’ai le cœur nomade 💃 et je me plais bien à sillonner les routes et les chemins, mais il faut savoir se poser et se reposer 🙂… Enfin il parait 😃 ! Gros bisous 😘 Phil et merci 🙏🏻

  4. Vraiment sympa ce road trip à la Louisiane !
    Tu as dû vivre des moments chargés en émotion, je pense notamment à la visite de la plantation !
    Parmi les villes que tu as visité, laquelle où tu as vraiment gardé un souvenir mémorable ?
    Bisous Natacha 😉

    1. Oui c’est vrai c’était bien sympa 😊 Difficile de dire quelle est ma ville préférée : chacune sa vibration chacune son âme… Franchement j’ai tout aimé depuis le bling bling de Miami jusqu’à la jazzy soul de New Orleans, comment choisir entre le ☀️ et la 🌙 ?! 😘😘😘

    1. Je pense qu’à ça 😃 ! Merci 😊, j’attends avec impatience que tu nous prennes par le bras et que tu nous trimbales sur l’île de Ré 🚴‍♀️😉🙂 Gros bisous 😘

        1. Figure toi que c’est exactement ce que je suis en train de faire ; ) Je crois que j’ai ma petite idée pas toi ?! Reste à convaincre ma tribu, surtout mon ronchon de fils qui préfère looser à domicile : D

    1. Il me semble que quelquefois il faut savoir se laisser tenter. Certains endroits nourrissent, élargissent la vision et dilatent le ❤️ Après tout on là pour ça, grandir 🙂 Gratitude 🙏🏻 😊🤩 pour ces moments de présence 🥰 Je souhaite la même chose à tout un chacun : entrer en résonance avec la vie à l’occasion de pareilles opportunités, dans ton cas je suis certaine que tu as déjà amassé pas mal de trésors ✨: ici à la maison et beaucoup plus loin 😉😊😘😘 Gros bisous

      1. Tu as raison cette nourriture est primordiale même … Elle nous fait grandir ainsi le petit bout de la lorgnette s’élargit… Cela nous permet de partager, ce que tu fais parfaitement bien…
        Merci et belle journée à toi.
        🥰🌍🌎🌏🌠

Laisser un commentaire