bien-être·Humeur·société

Comment tenir ses bonnes résolutions de début d’année : ma meilleure astuce

« Connais-toi toi même. » Socrate

Voilà un sujet de réflexion bien intéressant, il s’agit une nouvelle fois d’un évènement interblogueurs initié par Olivier Roland du blog « Devenez meilleurs ». Il est ici question de se motiver positivement en début d’année : Olivier, infopreneur à succès,  passionné de développement personnel nous demande « quelle est notre meilleure astuce pour appliquer nos bonnes résolutions« .

En effet nous sommes nombreux à former de magnifiques vœux pieux en début d’année que l’on peine bien souvent hélas à tenir jusqu’au printemps, quand on a eu le courage de les mettre en application dans le meilleur des cas. Si l’on fait un rapide sondage dans notre entourage, on se rend compte que le taux de renoncement ou d’échec est assez élevé. Dans la présente problématique ce qui m’intéresse le plus, au delà de trouver des astuces concrètes pour « cravacher », est de définir concrètement des objectifs réalistes et surtout conformes à nos aspirations profondes. Qu’il s’agisse de défis mineurs du quotidien ou de projets plus ambitieux, cela procède du même principe, la question est : est-ce que ce désir raisonne vraiment en moi?

Si tous les feux sont au vert après avoir procédé à une introspection minutieuse : foncez ! Ainsi vous devriez aisément atteindre votre but dans la joie et dans la bonne humeur. Qu’importe les difficultés, vous avez mis toutes les chances de votre côté pour rencontrer le succès dans votre entreprise. En effet, vous avez su vous attirer les grâces de votre meilleur allié : vous même ! En revanche au moindre doute, prenez encore un moment pour reconsidérer l’objectif. Il me semble qu’une des raisons principales qui mène au renoncement ou à l’échec est une méconnaissance de soi même : des ses propres désirs, aptitudes et inaptitudes, ainsi qu’une définition de ou des objectifs trop floue. Dans un deuxième temps il faut être capable de se représenter mentalement de la manière le plus précise possible, le résultat atteint : s’imaginer en position victorieuse. Il s’agit de la vision, à maintenir jusqu’à ce que le résultat soit atteint.

Dans nos sociétés occidentales il nous a été inculqué très tôt qu’il fallait se battre pour réussir dans la vie, ainsi de nombreuses personnes ont acquis une vision conflictuelle et anxiogène de l’existence : ce qui mène de plus en plus de personnes à la dépression ou au burn-out. La vie serait un éternel combat qui ne laisserait aucun répit, dans lequel il faudrait tenir bon sous peine d’être exclu de la société. Or cette façon d’envisager les choses très réductrice et faussée, est extrêmement violente car inhumaine.

A présent, nous sommes rendus au bout de cette exhortation à nous faire violence et à exiger de nous même ou des autres des choses : quelles soient contre-nature ou souhaitables, nous pourrions obtenir de bien meilleurs résultats en nous montrant plus respectueux, plus confiants, et en faisant preuve de davantage de souplesse et d’ouverture d’esprit.

Chaque individu a quelque chose à apporter à la société, l’objectif est d’employer au mieux les plus belles compétences de chacun. La question est la suivante : dans quel domaine suis-je le (la) plus brillant(e) ? Quelle est la (les tâches) que je fais avec le plus de plaisir, d’efficacité et d’expertise ? Suis-je en train de suivre mon chemin ou celui tracé pour moi par ma famille, les professeurs, la société ? Quel est mon super pouvoir ? Ne jamais perdre de vue que la magie opère lorsque l’âme agit…

Ce n’est pas avec un simple bilan des compétences que l’on obtiendra une réponse complète à cette question : d’où je viens, où je souhaite aller, mais bien en s’armant de beaucoup de courage et en faisant preuve d’honnêteté envers soi-même. En effet, on peut parfaitement être dans l’erreur quand à nos objectifs et à notre représentation personnelle. Il existe pas mal d’outils tout à fait au point pour répondre à cette question primordiale de savoir pour quoi on est fait. A titre d’exemple : l’Ikigaï, une méthode Japonaise pour parvenir à trouver sa vocation  est ma préférée, et aussi sans doute celle d’Olivier Roland ; à la croisée de notre passion, de notre vocation, de notre profession, et de notre mission , se trouve notre job rêvé, c’est à dire notre vie idéale. Pour résumer : pensez à planter les bonnes graines pour fleurir, et n’oubliez pas ceci : « Élève tes mots, pas ta voix. C’est la pluie qui fait pousser les fleurs, pas le tonnerre. »

Cependant, selon moi rien ne vaut la confrontation avec un spécialiste : psychologue, coach, sophrologue, ou encore hypnothérapeute pour faire un bilan à divers stades de notre existence afin de définir nos objectifs avec le plus de justesse possible et de les réajuster si nécessaire. De cette façon on peut espérer déjouer les pièges de l’égo, à savoir : les peurs inconscientes, l’auto-sabotage et une vision erronée de nous même et de l’existence en général. Je vous propose dans ce contexte de réaliser un test très éclairant mis au point par Steve Pavlina que j’ai découvert dans un article d’Olivier Roland : « Comment trouver le sens de votre vie en 20 minutes environ ».

Une fois que l’on a  enfin écarté les objectifs irréalistes et inadéquats, on va pouvoir se concentrer sur ce qui compte vraiment dans notre vie et gagner en sérénité et en bonheur. Cette fois-ci on n’aura plus besoin de se mettre des coups de pied aux fesses pour avancer, car on a posé les bons choix ; on ne devrait plus opposer de forces contradictoires inconscientes susceptibles de nous mener à l’échec. On agit en plein accord avec notre être profond et tout va de soi à présent. Reste à visualiser clairement le/les objectifs et à définir (avec souplesse) comment y parvenir. Il se peut qu’en cours de processus, on ressente le besoin de changer de stratégie ou de dévier légèrement de route, qu’importe, le tout est de continuer à suivre son ressenti profond (ses intuitions) tout en maintenant le cap. Qu’importe la destination, privilégions le temps du voyage ?!

Enfin, chaque début d’année deux camps s’opposent : ceux qui font de bonnes résolutions et ceux qui se refusent à l’exercice. Cela peut paraître anecdotique, cependant je ne peux m’empêcher d’y voir là encore une des manifestations de notre entêtement à défendre une position, et à réagir pour ou contre un évènement plutôt que d’accompagner le processus de vie sans le juger, ni vouloir le contraindre : vivre tout simplement en accord profond avec nos valeurs, en n’en perdant pas une seule miette.

« Au cours de l’année qui s’annonce, la meilleure décision que nous puissions prendre consiste à écouter nos souhaits, qui sont les messages de notre âme, et d’avoir le courage de leur obéir. » Dr Edward Bach

24 réflexions au sujet de « Comment tenir ses bonnes résolutions de début d’année : ma meilleure astuce »

  1. Coucou Natacha. Beaucoup de sagesse dans ce partage. Je suis d’accord avec le fait qu’on est souvent conditionné-e-s par une éducation européenne qui nous malmène quelque peu, nous dit de ne pas plier, de continuer, de ne pas se montrer « faible », mais quel poids ! Les bonnes résolutions, je n’en dresse plus de liste. Comme il est difficile de les tenir, bye bye, et bienvenue au « un jour après l’autre ». Je tombe un peu dans l’excès inverse, je dois le reconnaître. Mais il faut du temps pour trouver son équilibre !

    1. Parfois une vie n’y suffit pas 😀! Le tout c’est d’être en accord avec soi même et de ne pas se sentir tiraillé, enfin il me semble… Merci pour avoir partagé ton ressenti ici 🙏🏻🙂😘

  2. Merci pour cet article ! Personnellement, je n’arrive jamais à tenir mes bonnes résolutions donc j’ai totalemment stoppé. Espérons que ça puisse reprendre dans quelques années 🙂

    1. Cela fonctionne très bien pour certain et culpabilise d’autres. Le tout est d’être en accord avec soi même quelque soit les méthodes utilisées pour grandir 🙂 Belle journée et merci pour ce témoignage 😊

  3. Thank you for sharing your wisdom and insights, dear friend! « It is the rain that grows flowers, not thunder. » said it very well about harmony. Love the last quote here.

  4. Merci pour ce billet très intéressant ! Qu’il est dur de tenir ses bonnes résolutions ! Les miennes concernent le sport ! Essayer d’en faire régulièrement est un combat avec moi-même en permanence ! Trouver le bon équilibre sans se prendre la tête, vivre en accord avec soi-même et ses valeurs… c’est déjà énorme ! Très belle soirée Natacha, gros bisous 😘

    1. Oui c’est exactement ça Anne, trouvons notre équilibre sans nous malmener tout en évitant de nous assoupir et de rester sur nos acquis, le tout sans omettre de profiter du moment présent 😅 ! C’est pourtant simple 😁 Merci d’être passée par là, bisous, bonne soirée 😘

  5. Je pense qu’il faut vivre simplement en profitant un maximum des petits bonheurs que nous offre la vie !
    La vie est trop courte pour se prendre la tête avec des résolutions que l’on doit prendre en début d’année ! Même si je me dis parfois que reprendre un sport ponctuellement, ça serait bien pour mon petit corps 😉
    Des bisous et belle soirée Natacha !

    1. Je te retrouve bien là ma Valou : Carpe Diem 😍 ! Je crois que dans ton exemple précis il suffit de trouver une activité sportive assez fun pour que tu y ailles avec plaisir et que tu t’y tiennes 🙂 Pourquoi ne pas y aller avec avec une pote 👯‍♀️ ?

      1. Peut-être est-ce à nous même d’arrêter de nous compliquer la vie, on est le plus à même de nous rendre la vie plus facile n’est-ce pas ? Qui d’autre 😉😄😊 ?! Les autres n’ont que le pouvoir ou l’importance qu’on leur donne 😜 !

  6. Le meilleur moyen de suivre ses bonnes résolutions, c’est de ne pas en faire. Ok, c’est un peu radical, mais c’est pourtant ce que j’oublie de faire à chaque nouvelle année. 🙂
    Par contre, j’en prends ponctuellement plusieurs en cours d’année.
    Penser à prendre du pain en rentrant du boulot, ça compte ? 🙂
    Bisous !

    1. En fait c’est un peu comme ça que je vois les choses : pas de règle générale, chaque cas est particulier. A chacun de se motiver à avancer en fonction de sa personnalité et de ses contraintes. Le tout est de ne pas s’imposer une discipline contre-productive, et de ne pas renoncer à s’améliorer pour continuer à être « envie » 😉😊💥 Bisous, bonne soirée 😘 Et puis le pain c’est la vie 😄 !

Laisser un commentaire